Walter Benjamin 1892-1940 – par Hannah Arendt

La gloire posthume est le lot des inclassables. On n’a mesuré l’importance de Walter Benjamin qu’après sa mort. Au croisement de la biographie, de la philosophie politique et de la critique littéraire, Hannah Arendt retrace dans cet essai daté de 1971 le destin individuel et l’itinéraire spirituel d’un homme pris dans “les sombres temps”. La vie de Benjamin ne fut qu’un “entassement de débris”, placée sous le signe de la malchance. Ce mélange de faiblesse et de génie le rendait totalement incapable de faire face aux difficultés de l’existence.
Arendt, fidèle aux grands thèmes qui structurent sa pensée, analyse ses rapports tourmentés avec la judéité et le marxisme, son amour de Paris et de la flânerie ainsi que ses relations complexes avec les intellectuels de son temps. Plongeant au plus intime de l’œuvre, elle décortique la façon unique en son genre qu’il avait de “penser poétiquement”. Philosophe elle-même inclassable, Hannah Arendt était la mieux à même de saisir la subtilité de la figure de Walter Benjamin. Le portrait sensible qu’elle dresse de cet homme constitue sans conteste la meilleure introduction à son œuvre. Continuer de lire Walter Benjamin 1892-1940 – par Hannah Arendt

Colette Magny. Citoyenne-blues – Sylvie Vadureau

Bien qu’elle n’ait jamais appris les codes de la musique, Colette Magny a bousculé le paysage musical et poétique français. « Citoyenne-blues » nous plonge dans le parcours d’une artiste hors-norme qui, malgré un éveil politique tardif, a mis son talent au service de l’idéal révolutionnaire et de sa soif de justice, de solidarité et de fraternité. Naviguant à contre-courant et face à une censure systématique, son engagement total et son intégrité ont marqué les esprits. De son enfance aux planches de l’Olympia en passant par sa prise de conscience politique, « Colette Magny, Citoyenne-blues » vous plongera dans le parcours atypique de cette artiste exceptionnelle qui a porté la voix des oublié•e•s de l’Histoire jusque dans les amphithéâtres et les usines en grève. Continuer de lire Colette Magny. Citoyenne-blues – Sylvie Vadureau

Manifeste incertain / Emily Dickinson . Marina Tsvetaieva – Frédéric Pajak

Emily Dickinson et Marina Tsvetaieva n’ont apparemment pas grand-chose en commun. La première reste recluse chez elle, à Amherst, dans la vallée du Connecticut, tandis que la seconde, née à Moscou, étudie à Nervi, Lausanne et Paris ; contemporaine de la révolution d’Octobre, elle séjourne à plusieurs reprises en Crimée, avant de s’exiler en 1922 à Berlin, puis en Tchécoslovaquie et en banlieue parisienne. En 1939, elle retourne en Union soviétique où elle se suicide deux ans plus tard.

À travers les vies héroïques de ces deux femmes, le livre évoque deux aventures littéraires qui ont survécu à l’indifférence, à l’hostilité, voire à la censure. Femmes, elles ont refusé de se plier aux convenances et aux procédés du genre poétique, faisant preuve d’une inspiration existentielle à la fois féminine et universelle. Formellement, rythmiquement, métaphoriquement, elles ont bousculé l’ordre littéraire pour imposer un art poétique nouveau.

Ni Dickinson ni Tsvetaieva n’ont douté de leur postérité, convaincues que leur œuvre, surgie du plus profond de leur être, entrerait un jour dans la grande histoire de la poésie moderne. Continuer de lire Manifeste incertain / Emily Dickinson . Marina Tsvetaieva – Frédéric Pajak