Après

Prendre le fantôme qui s’attarde dans la porte

Le prendre au mot

Il dit que les mains de lumière

Ne viennent qu’aux cœurs heureux d’aimer

Il montre le chemin

Reste à considérer que la bonté

Puisse être un chemin de vertiges

 

©CatherinePierloz-Août2016

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s