J’ai habité un monde tout droit sorti de ses fantasmes

Eve a créé un monde tout droit sorti de ses fantasmes et j’ai habité ce monde avec intensité. Chaque parcelle de mon être reste marquée de son sceau. Mais plus elle me façonnait, plus je voulais la blesser. Pourtant je me laissais faire, délicieusement fascinée par cette muraille de songes qu’elle s’acharnait à élever autour de moi. Elle me savait hostile. Je crois qu’elle aimait sentir sous ma passivité cette hostilité qui croissait tranquillement, sans aigreur, en silence. Notre relation n’avait pour seul objet que de donner le jour à quelque chose de monstrueux. Un être immatériel chargé de son amour et de ma haine, une sorte de bulle d’énergies opposées, dont elle espérait qu’un jour, il prenne son envol et enveloppe le monde. On ne peut pas comprendre ces choses-là si on n’a pas vécu avec elle, dans ce silence, cette tension, cette manière qu’elle avait de figer l’atmosphère autour d’elle et de faire de l’air même des parois solides contre lesquelles on se heurtait. Quand j’essaie de lui expliquer cela, Yvan ne comprend pas. Yvan n’a eu qu’amour pour Eve, amour admiratif, comme une interminable coulée d’affection moite et visqueuse mais Eve n’aimait que les sentiments secs et tendus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s